Bienvenue sur le site des Editions Fidélis





Ö mon fils
ALVA-CARCÉ (2019)


Les notes présentées ici portent sur une période de quelques dix ans : la durée de la phase tragique
de la maladie qui eut raison de la résistance et finalement de la vie de Jean-Pierre, ce fils bien-aimé.

Je ne sais à quel secret besoin répondirent ces annotations.

Peut-être le mot écrit possède t-il un pouvoir de mise à distance, opère t-il comme une sorte de
phénomène compensatoire.

Peut-être en sublimant la souffrance, en la transformant, l'écriture donne t-elle
un sens à l'incohérence, au chaos, à l'inadmissible.


(14 €) Commander directement : cliquez ici.




Un cabinet comptable nommé Joyeux
ALVA-CARCÉ (2019)


Au terme d'une longue et fidèle collaboration, il eut aimé que se manifestât à son égard une certaine
reconnaissance de la part du patron de cet illustre Cabinet dans lequel il s'était investi corps
et âme et fait de la prospérité, du succès de ce dernier, son engagement professionnel.

La " reconnaissance " est un bien précieux auquel nous aspirons tous, en silence : de la société
en général dans laquelle nous évoluons, de la famille dans laquelle nous souffrons et aimons...
de l'entreprise où nous avons usé de nos facultés et dépensé nos énergies.

Mais à cette " reconnaissance " espérée, attendue, viennent, souvent, y faire obstacle,
l'égoïsme, l'ingratitude qui habitent le coeur humain.


(14 €) Commander directement : cliquez ici.




Le chemin de l'exil conduit à l'abbaye de Noirlac...
ALVA-CARCÉ (2018)


L’Abbaye de Noirlac... vénérable Abbaye cistercienne du XIIe siècle, désaffectée, à l’état d’abandon se voit,
en ce début de l’année 1939, attribuée un rôle que seuls les paradoxes de l’Histoire pouvaient
avoir généré...celui de camp pour réfugiés, femmes et enfants, venus de l’autre côté des Pyrénées,
fuyant la barbarie fasciste.

Ce dix février 1939 près de sept cent d’entre eux y furent conduits...


(14 €) Commander directement : cliquez ici.


"Chambre 741"... ou la mort d’une mère
ALVA-CARCÉ (2017)


Le docteur Benquet employa des paroles rassurantes, insista sur l’utilité de cette " courte hospitalisation ",
chercha à vaincre nos réticences.

Mais si toutes les assurances reçues ne parvinrent pas à décider notre mère (que la seule idée de se trouver
à l’hôpital effrayait), nous qui l’entourions de toute notre affection, finîmes par nous ranger à l’avis,
aux conseils du médecin de famille et, finalement, par décider pour elle : cela en toute bonne conscience,
pensant agir pour son bien…

Et c’est ainsi, que par une fraîche matinée d’automne, commettant l’irréparable, nous lui fîmes abandonner
cette chambre, cette maison, ce cadre familier qu’elle n’eut pas voulu quitter, qui l’attachaient encore à la vie...


(14 €) Commander directement : cliquez ici.






MALADIE-ALCOOL
ALVA-CARCÉ (2016)


Pernicieuse maladie que celle de l’alcoolo-dépendance. Elle n’est décelable que lorsqu’elle atteint sa dimension critique. Elle est mal admise par le patient, mal reconnue et mal prise en compte, n’appellent pas les dispositions thérapeutiques et hospitalières des autres maladies.

Il s’agit pourtant d’une maladie des plus nocives pour l’organisme humain, des plus mortelles aussi. Mais une maladie liée à un produit présent dans des boissons consommées de manière courante, à commencer par le précieux produit du terroir, une telle maladie ne peut être vue, acceptée comme une maladie ordinaire. Dès lors commence une manière particulière d’entrevoir et d’aborder le mal et les malades…

Le corps médical se limite à traiter les complications somatiques ou psychiatriques de l’alcoolo-dépendance et ne sait pas, ou n’est pas en mesure, d’organiser un véritable projet de soins efficace, poursuivi et évalué de la maladie.


(14 €) Commander directement : cliquez ici.


COMPLOT ET AGRESSION CONTRE LA RÉPUBLIQUE ET LE PEUPLE ESPAGNOLS (1936-1939)
ALVA-CARCÉ (2014)


On a souvent tendance à considérer la guerre d’Espagne (1936-1939) comme une guerre civile, une confrontation entre deux fractions antagonistes de la société espagnole. Même si ce n’est pas entièrement faux, ce shéma de pensée est pour le moins réducteur. Il est incontestable que des Espagnols se sont battus contre d’autres Espagnols, mais il faut voir comment on en est arrivé là, qui provoqua cette confrontation, dans quelles conditions et dans quel but.

Dès son avènement en 1931, la jeune République démocratique et humaniste, librement choisie par le peuple espagnol, trouva face à elle les secteurs les plus conservateurs et les plus réactionnaires du pays, qui aussitôt commencèrent à comploter et à s’organiser en vue de provoquer sa perte. Après une première tentative manquée en 1934, un second assaut contre la République et le peuple se produisit en 1936, cette fois minutieusement préparé et surtout bénéficiant du précieux concours militaire de l’Italie fasciste et de l’Allemagne nazie sans lequel le coup d’Etat militaire eut été jugulé.

Le fascisme triomphant en Europe investit l’Espagne trouvant sur place le support nécessaire, mais aussi en rencontrant la farouche résistance d’un peuple décidé à défendre sa liberté.

Les démocraties occidentales, l’Angleterre et la France notamment, ne crurent pas utile d’apporter leur aide à la République et au peuple Espagnol agressés... mais agressées, elles la furent, elles aussi, peu de temps après.


(19 €) Commander directement : cliquez ici.

BENJAMIN, MON FRÈRE.    ALVA-CARCÉ (2013)

Automne 1941. Devant la porte d'une vieille maison landaise sitée au fond d'un airial, une mère près de laquelle se tient un tout petit garçon, assiste malheureuse au départ de son fils ainé, un jeune homme à peine sorti de l'adolescence idéaliste et téméraire qui a décidé de quitter sa famille pour se dresser au-devant de l'occupant, de l'allemand : l'ennemi. Ses parents ont tout fait pour le dissuader de se jeter dans cette ténébreuse et périlleuse aventure, mais rien n'y fit. Alors qu'il tient déjà son vélo à la main, sa mère tente encore de le retenir en vain : l'élan est déjà pris...

A cette famille de réfugiés républicains espagnols qui avait dû quitter son pays, tout laisser derrière elle et qui connaissait les affres de la précarité, du denuement, de l'exclusion, lui fallait-il cette nouvelle épreuve ? Désormais il faudrait vivre avec au fond du cœur l'inquiétude qu'inspirerait ce fils absent exposé aux pires dangers.
  Pendant un certain temps, Benjamin donna de ses nouvelles. Bien qu'elles fussent brèves et espacées, elles entretinrent un certain climat de confiance. Mais à partir de début 1944 les jours, les semaines, les mois passèrent sans recevoir le moindre message de Benjamin. Après la Libération puis la fin de la guerre et le retour des combattants, des prisonniers et déportés, l'espoir de voir revenir Benjamin se fit intense. Mais cet espoir resta sans lendemains et ajoutant à l'angoisse aucune information ne parvint à la famille qui put lui apporter la moindre indication sur le sort du garçon. Les recherches entreprises demeurent sans résultats.

Qu'était-il advenu de Benjamin ? Quelles que fussent leurs terribles appréhensions, en l'absence d'aucune information de qui que ce soit, une vague espérance persista longtemps dans le cœur de ceux dont la disparition de Benjamin avait à jamais brisé la vie.

Des années après la fin de la guerre, le plus jeune de la fratrie, sans qu'il s'y attendit recevra d'Allemagne un courrier l'informant sur son frère disparu, sur le sort qui avait été le sien en ce mois de mai 1945 dans un de ces maudits camps de la mort. A cette date les père et mère de Benjamin avait déjà quitté ce monde. Mais peut-être a t-il mieux valu qu'ils n'aient jamais appris les conditions dans lesquelles leur fils avait péri en déportation.


(10 €) Commander directement : cliquez ici.

UNE ENFANCE HEUREUSE... ET LANDAISE    ALVA-CARCÉ (2008)

“Une enfance heureuse malgré la sombre période des années quarante, heureuse par l’amour reçu, heureuse parce que vécue dans ce pays landais protecteur et ami.

Avec délicatesse, Alva-Carcé sait décrire les paysages, les lieux, les personnes croisées, avec une touche de poésie et un brin de nostalgie.

Un livre passionnant car c’est le vécu des années qui marquèrent le milieu du XXe siècle. Livre d’affection, livre de témoignages, livre de la réalité d’une époque.”



(14 €) Commander directement : cliquez ici.

LE JEUNE HOMME ET LA VILLE    ALVA-CARCÉ (2004)

“En cette fin des années cinquante, début des soixante, Grégoire, le héros, vient de son Lot-et-Garonne pour un premier emploi dans la capitale girondine.

On suit tout de ses difficultés, de ses rencontres, de ses amitiés, de sa découverte des lieux célèbres Bordelais.

C’est plus qu’un simple roman qu’Alva-Carcé livre avec le sixième ouvrage. C’est un retour sur l’histoire de cette ville qu’il a lui même abordée autrefois, avec la nostalgie de ce qu’il laissait derrière lui et l’interrogation devant un monde nouveau.”



(14 €) Commander directement : cliquez ici.

PAR-DELÀ LE TEMPS ET L'ESPACE    ALVA-CARCÉ (2001)

“L’auteur restitue la période de la guerre 39-45 et des années qui ont suivi, à travers le souvenir qu’il a gardé de son frère aîné, parti volontairement dans la tourmente de l’époque, puis disparu et dont ses parents ont attendu vainement le retour jusqu’à la fin de leur vie.

L’écrit se présente sous forme d’une lettre adressée à ce frère et fourmille de détails historiques.

Un livre émouvant qui est aussi un document sur une terrible époque.”

UN HÔPITAL SUR LA COLLINE    ALVA-CARCÉ (1998)

“Contre son gré une vieille dame est hospitalisée sur le conseil pressant du médecin. Le but de l’hospitalisation, qui ne doit durer que quelques jours, est de lui faire subir les examens nécessaires à l’établissement d’un diagnostic... les choses malheureusement ne se passeront pas si simplement.

Au delà du récit des faits tels que vécus par un des proches, est évoquée l’attitude de certains responsables hospitaliers envers le malade et sa famille.
Est posée aussi la question de la mort à l’hôpital.”

ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION    ALVA-CARCÉ (1995)

“Anthologie de la sagesse humaine, hymne humaniste.

Réflexion autour de trois axes principaux, à savoir l’homme dans la société et l’univers ; les critères qui guident le jugement et l’action ; les penseurs intemporels.

Nous interroger sur le sens de la vie, sur notre destinée, chercher à parfaire et à amplifier notre jugement des choses : cela révèle simplement de notre qualité d’être humain.”

UN ADOLESCENT TOURMENTÉ DE L'APRÈS-GUERRE    ALVA-CARCÉ (1993)

“Dans les années cinquante, un adolescent transcrit ses souvenirs d’une enfance marquée par la guerre, l’exode, l’exil. Ils nous sont restitués aujourd’hui avec la plus absolue fidélité.

Dans cet écrit, l’adolescent nous fait part aussi de ses chagrins, de ses nostalgies, de ses interrogations, celles d’un âge épris d’absolu et où l’on cherche à comprendre...

Une de ces voix justes et humaines qui nous touchent.”

SÉJOUR LANDAIS    ALVA-CARCÉ (1991)

“Courte chronique de la lande sous l’occupation qui puise sa force dans son authenticité. C’est aussi le récit d’un exilé d’où le sous-titre “ou l’attente déçu”.

L’attente c’est celle doublement vaine, d’un retour à la fin de la guerre au pays rêvé démocratique et de celui du frère aîné, Benjamin, parti combattre l’ennemi commun.

Les deux principaux personnages de cet ouvrage sont Benjamin et la forêt landaise.

Mais c’est l’histoire qui traverse le récit.”

TRENTE ANS ET PLUS... AU SERVICE... DES P.M.E.    E. CARCEDO (2010)

Les membres de la profession comptable ont un rôle essentiel à jouer dans la gestion des entreprises, des PME en particulier, qui font appel à leurs services.

Encore faut-il aussi qu'ils interviennent personnellement auprès de leurs clients, répondent à leur attente par du conseil et de la concertation et non pas seulement par les prestations comptables courantes que l'informatique rend plus mécaniques que jamais.





(14 €) Commander directement : cliquez ici.

VOUS AVEZ DIT : EXPERT-COMPTABLE ?    E. CARCEDO (2012)

Qu’est-ce qu’un expert-comptable ?
Si l’on s’en tient à la définition courante l’expert-comptable est un technicien de haut niveau faisant profession d’analyser, de contrôler ou d’organiser des comptabilités.
Plus succinctement : un expert en matière de comptes.

Mais dans la pratique cette profession libérale est-elle vraiment cela, est-elle vraiment que cela ?

Je propose ici, modestement au lecteur, des éléments d’approche, d’analyse et de réflexion sur une profession éclatée, mal nommée, dont l’image figée qu’elle donne encore d’elle-même, correspond peu ou mal à sa réalité d’aujourd’hui.


(14 €) Commander directement : cliquez ici.